• Igue DELPECH 2016

     

     

    Igue DELPECH 2016

     Entrée igue ; forage ; perte

    Commune de: Gignac, LOT 46

    Coordonnées : 1° 29’ 23,7’’ E ; 45° 00’ 08,5’’ N

    Altitude : 285m

    Type de sol : Calcaire J2c Bathonien. 

     

    # 28 Septembre 2016:  DELPECH Georges, DELPECH Thomas.

     

     TTST: 04 h 10 min

       Sortie pour mise en place d'une pompe dans le siphon amont de la galerie des silex (voir topo). Ceci afin d'assurer le passage pour dimanche lors du balisage de la trémie finale prévu avec Jean-Louis Amiard.

       Cette trémie, se trouverait sous la perte matérialisée par un point vert sur la vue aérienne ci-dessus.

      Nous arrivons rapidement au S1 et mettons en route la pompe. Attente de deux minutes et la pompe désamorce, signe que le passage est ouvert. Nous récupérons une rallonge par le forage de 38m et testons la pompe du S2. Elle fonctionne. Du coup, nous nous recentrons sur notre objectif. Mettre en place la pompe que je traîne dans un kit depuis l'entrée. Nous prenons rive droite vers la galerie des silex. Le passage est bien plus long que dans mes souvenirs. Il faut dire que cela fait 9 ans que je ne suis pas allé dans cette branche. Bref, une fois tout en place, nous attendons que l'eau baisse. Georges dit qu'il faut une heure pour vider ce siphon.

       Pendant ce temps, je m'occupe avec la gaine d'évacuation. Celle-ci me sert de lance de prospection hydraulique et je me prends pour un chercheur d'os de mammouth en Alaska! J'arrive à mettre à jour quelques morceaux de bois fossilisés et deux nucléus de tailles en silex.

       Le siphon nous appelle. Georges ne veut pas se mouiller. Du coup, je vais repositionner la pompe et voir la suite. Le S2 est presque plein et il faut que je creuse pour passer entre les dunes de sable. A ce moment, je me dis qu'à l'époque j'avais quand même pas mal "engager " pour passer ici en plongée. Ensuite, je fais un raide éclair pour aller voir la deuxième étroiture du réseau. Et bien, elle est toujours là et je trouve qu'elle a rétréci! Juste après, je trouve un magnifique grattoir taillé en silex. Il daterait de l'époque du Moustérien. Plus loin, en scrutant le sol, je trouve un autre nucléus, mais celui-ci est de belle taille. Finalement, je pousse jusqu'à la bifurcation médiane du réseau puis demi-tour.

       Je retrouve Georges et lui donne mes trouvailles. Ceux sont les plus belles pièces retrouvées dans le réseau à ce jour. (voir photos).

      Nous sortons plus légers d'une pompe, mais bien sale après notre passage dans le siphon de boue. La suite Dimanche pour le balisage.

     

    Igue DELPECH 2016

     

     

    Igue DELPECH 2016Igue DELPECH 2016

     

     

       

     Igue DELPECH 2006

     Topo existante 2002 + 2006

     

    Igue DELPECH 2016

     Topo rafraîchi et points balise en rouge Thomas 2014

        

    Igue DELPECH 2016

      Report surface Thomas 2014

      Il est à noter que la topographie est certainement fausse à partir du forage car les deux points rouges topo devraient se trouver sur les deux étoiles rouges. Il manque le S6, l'inter S6/S7, le S7, l'inter S7/S8 et le S8. Ceci représentant près de 550m.

     

       Voici les hypothèses émises par Gilles PALUE suite aux explorations de 2008. Celles-ci portent sur la globalité du creusement du réseau ainsi que sur le fonctionnement post S6 et la découverte de galeries fossiles. Voici ses croquis et textes.

     

    Igue DELPECH 2016

     

    Igue DELPECH 2016

     

     

    Igue DELPECH 2016

     

    # 02 Octobre 2016: AMIARD Jean-Louis et Madame, COUDERC Jean-luc, DELPECH Georges, DELPECH Nicolas, DELPECH Suzanne,

                                     DELPECH Thomas, TOCAVIN Jean-Louis, VILATTE Hervé.

     

     TTST: 04 h 30 min

       Nous nous réunissons ce dimanche matin afin d'effectuer plusieurs points de balisages dans l'igue Delpech. Nous allons en premier lieu voir les sites supposés des localisations. Et oui, je dis bien des localisations car nous allons utiliser à 200% la nouvelle fonctionnalité de l'Arcana 2015. Jean-Louis a rajouté un signal retour d'acquisition de signal. Ceci nous permet de ne pas attendre pour rien et d'être sure du résultat. Ensuite, nous filons soi vers la sortie, soi vers le prochain point balise.

       Nous partons rapidement avec Nicolas et Hervé afin de positionner la balise au siphon de la galerie des silex. Nous gagnerons ainsi du temps en faisant le pompage en parallèle. Mais tout ne va pas se passer ainsi. La balise émet, mais la pompe ne veut pas se lancer. Nous faisons des aller retours entre les branchements et la pompe, mais rien n'y fait. Nous allons au forage et en fait le problème vient de la surface où le différentiel a sauté. Nous réglons le souci et enfin le siphon commence à se vider.

       Après 45 minutes, Georges et Jean-Louis T nous rejoignent. Ils arrivent presque au moment ou le siphon passe et ou nous recevons l'accusé de réception du balisage. Nous savons déjà les premiers résultats. -34m, devant la maison de Nicolas.

       Nicolas descend pour vérifier si le passage n'est pas trop aquatique. Ça a l'air correct. Je récupère la balise et passe en tête suivi de Nicolas et Hervé. Georges et Jean-Louis restent en sécurité et pour pomper le S2.

      Rapidement nous arrivons au carrefour des gours d'argile et "l'enfer" commence. Les rampings et les quatre patte  s’enchaînent sans répit. Je ne me rappelais pas que c'était si long. Ce doit être la mémoire sélective!. Finalement, nous arrivons au dessus de la fracture donnant 8m plus bas dans le réseau actif. Après quelques efforts supplémentaires, nous voici à la trémie terminale. Elle craint pas mal et je m'applique à fixer la balise sans déstabiliser l'ensemble. Les impulsions "clac, clac" métronome résonnent dans l'obscurité. Après 50min environ, nous avons le signal retour. Il était tant car nous commencions à avoir froid et Hervé commençait à m'inquiéter car il sombrait dans un délire "sculpturo argilo artistique" en faisant des petits cochons qui surf sur des planches..!

       Après un petit escas sucré, nous faisons route vers la sortie à bon train. Au carrefour, nous allons voir la galerie rive droite. Celle-ci est sans conteste l'alimentation de cette partie du réseau car nous avons des dépôts de feuilles, de glands et même des coquilles d'escargots. Nous buttons comme en 2006 sur un abaissement. Il faudrait sur creuser dans le sable sur 5m car le conduit à l'air de se relever ensuite (point bas).

      Nous rejoignons Georges et Jean-Louis qui commençaient à s'inquiéter car la pompe est en panne et le siphon remonte. Nous en serons quitte à nous mouiller copieusement. La pompe rangée hors crue et la rallonge contre assurée, nous sortons. Le S2 a bien était vidé et la pompe est en place pour le week end prochain.

       Après un bon nettoyage de la balise et des affaires, nous nous dirigeons vers les points balises afin de "matérialiser" nos efforts. Sur le premier point pas de grande surprise, il correspond au report topo. Par contre, le point terminal est 100m plus éloigné que prévu. De plus, il est à -11.4m. En faisant un calcul rapide, la balise était à 1.5m du plafond et dehors nous sommes en bordure de talus. Soit au moins 3m de gagnés. Ceci nous mènerait sans avoir décaper le sol à -7m. Du travail en perspective pour Georges cet hiver.

       Pour finir agréablement la journée, nous allons prendre le verre de l'amitié chez Suzanne et Georges.

     

       Rendez-vous est pris pour samedi prochain si la météo et le niveau d'eau le permettent.

     

    Igue DELPECH 2016

    Suzanne à la manœuvre au niveau du forage. Photo Jean-Louis AMIARD.

     

     

     Igue DELPECH 2016Igue DELPECH 2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jean-Louis AMIARD et sa fabuleuse Balise magnétique Arcana 2015. A gauche l'émetteur / A droite le recepteur.

     

     

     

     Report surface global avec approximation au niveau de la galerie post galerie des silex.

     

    # 08 Octobre 2016: BESSES Christophe, COUDERC Jean-luc, DELPECH Georges, DELPECH Nicolas, DELPECH Suzanne,

                                     DELPECH Thomas, KUPIEC Christian, TREMOULET Joël.

     

     TTST: 08 h 00 min

       Nous étions partis pour topographier l'inter S6 / S7 , escalader une cheminée donnant sur du fossile et plonger le S7 et S8 pour les topographier, les filmer et pointer.

      Déjà au fur et à mesure de la semaine les volontaires se désistent un à un. Nous revoyons donc avec Georges les objectifs à la baisse. Nous donnons la priorité à la topographie pour une meilleur connaissance du réseau. Au lieu d'avoir 3 bouteilles, je n'en prends que 2 et nous ne prenons ni perfo, ni cordes.

      Au départ, nous sommes 5: Georges, Jean-Luc, Joël, Nicolas et moi. Nous avons 4 kits plongée et Georges à un kit nourriture topo et intervention électrique pour les pompes. Le niveau d'eau est compatible avec notre incursion. 

      Nous nous préparons et direction l'igue. Nous arrivons rapidement au S1 et malheureusement la pompe ne tourne pas. Normalement Suzanne et Christian devaient la démarrer 10 minutes après notre entrée. Après 15min rien? Nicolas ressort pour aller voir ce qu'il se passe. Dès son retour, il annonce que tout est branché. Je me dévoue pour aller "baigner" dans la boue du S1 pour contrôler la pompe. La poire est couchée, elle s'est détachée dans la semaine. Vraiment tout se lie contre nous. Nous venons de perdre 45min dans la bagarre.

       

    Igue DELPECH 2016Igue DELPECH 2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Les préparatifs / la "DELPECH TEAM".

     

    Igue DELPECH 2016Igue DELPECH 2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     Jean-Luc qui scotche sa sous combinaison pour enfiler par dessus sa néoprène! / Joël avec ses lunettes de soleil spéléo!.

     

    Igue DELPECH 2016

     

     

     Le forage est atteint en moins de 10min. Nous recevons des boissons et un peux de matériel par celui-ci. Nicolas peux communiquer avec son jeune fils en surface à travers les 38m de roche au-dessus de nos têtes. Puis Nicolas va replacer la pompe au point bas du S2 pour finaliser le pompage. Nous passons et enchaînons les rampings entrecoupés  par les salles plus vastes. Avec Nicolas, nous arrivons en premier au S5. Le souci c'est qu'il y a beaucoup d'eau et qu'il va falloir mettre le nez dans l'eau pour passer le laminoir. Nicolas ne le sentant pas trop, je me dévoue corps et âme pour passer le premier. Ça saisi grave, mais je passe et trouve la raison de cette "inondation". Une gaine d'évacuation courant depuis le S2 est déconnectée juste à la sortie du S5. Par conséquence au fur et à mesure que nous vidions le S2, nous remplissions le S5 CQFD. La gaine décrochée sera retrouvé 25m plus en aval complètement enroulée autour d'un pilier. Nous prenons le temps de contrôler son état et de la remettre en place. Les crues hivernales de cette année ont dû pousser fort.

       Bref, nous arrivons finalement au S6. Je passe la voûte mouillante pour voir le niveau d'eau dans le siphon. Mais en premier lieu, je surcreuse la tranchée que nous avions creusé avec Nicolas voici 8 ans. Plus de 35cm de gravier et de sable se sont accumulés empêchant l'écoulement qui fait descendre le niveau au passage de la voûte mouillante. Du coup, je remets près de 2.5m3 d'eau dans le S6. Ceci à pour conséquence une remontée significative de près de 30cm. Une fois l'écoulement stabilisé, le niveau recommence à descendre. Il faut 8 minutes pour rabattre 5cm. Au bout de 1h30, je commence à avoir froid, les autres sont restés dans la galerie sèche. Le niveau affleure avec le plafond du conduit siphonnant. A ce moment, la poire de la pompe commence à être bien couchée. Pour éviter un désamorçage, je décide de bouger celle-ci et de l'enfoncer plus au fond. Grand mal m'a pris! Dès que je bouge, je créé une tension sur le fil électrique et la pompe stoppe immédiatement. J'hallucine! Non ce n'est pas possible!? Je demande à Georges de venir avec les testeurs, mais il n'est pas au mieux. Soit disant qu'il y a du CO2, mais franchement je n'ai rien ressenti. Il souhaite repartir immédiatement. Je demande à Jean-Luc de l'accompagner pour ne pas le laisser seul car on ne sait jamais. Je repasse la voûte mouillante et récupère des outils afin de tenter une réparation au niveau de la prise et surtout de voir s'il s'agit d'une panne pompe ou d'une panne d'alimentation électrique. L'électricité arrive. je décide de couper la prise de la pompe car pour moi le câble est rompu à cet endroit dans la gaîne de protection. Mais ma surprise sera grande. A chaque fois que je veux dégainer le câble pour remettre une prise neuve, celui-ci s'arrache. La gaine, les trois isolants et les trois fils se rompent. Je recommence l'opération à plusieurs reprises, mais le résultat est le même, le câble a prit l'eau et est foutu. LA mort dans l'âme, nous renonçons à notre planification et à nos objectifs. Nous aurons promené les bouteilles et tout le matériel pour rien!

      Pour rien pas tout à fait! Je propose à mes camarades survivants de faire la topo depuis le S6 jusqu'au forage. Etant donné que la topographie est totalement fausse à partir du forage, ainsi nous ressortirons au moins quelque chose de cette sortie. Nous mettrons pré de 2h30 pour topographier les 408m de galerie. Nicolas tenant la mire, Joël pointant avec le disto et votre serviteur aux notes. Du coup, la topo avec handicap kit et bouteilles de plongées est validé!! Avec surprise, Christophe vient à notre rencontre. Par chance pour lui, nous jonctionnons juste après le laminoir inondé du S5.

       La topographie terminée, nous nous dirigeons vers la sortie avec notre passage préféré, le siphon de boue. Dès notre arrivée dans le monde extérieur, Krikri nous prend en photo et immortalise ce moment.

    Igue DELPECH 2016

     Photos, Christian KUPIEC.

     

      Nous retrouvons Jean-Luc et Georges qui sont déjà lavés et changés. Puis vient notre tour. Un petit coup de nettoyeur haute pression, et nous sommes presque propre! Ensuite, nous allons montré les points balises du week end précédant à Joël et Christophe.

    Igue DELPECH 2016

     

      Georges nous invite à prendre le verre de l'amitié qui durera plus d'une heure. Pendant ce temps, Christian nous montre les magnifiques photos prises pendant la journée avec son drone.

       Une fois de plus, l'igue Delpech n'a pas été conciliante avec nous. Deux pompes en deux week end! Mais ce n'est pas grave, nous y retournerons. Merci à tous les protagonistes de cette aventure et à la famille Delpech pour leur accueil. Si la nature est clémente avec nous, nous pourrions peut être revenir avant l'hiver. A voir!

     

       Le report topographique permet des mises au point et des vérifications pour la suite!

       Nous pouvons ainsi définitivement dire que l'ancienne topo est caduque!