• Emergence du Bastit

     

    Emergence du Bastit

     

    Emergence du Bastit

    L'entrée par Christian KUPIEC.

     

    Commune de: Pinsac, LOT 46

    Coordonnées : 1° 30’ 36.96’’ E ; 44° 50’ 30.23’’ N

    Altitude : 90.5m

    Type de sol : Calcaire J3b Bathonien Moyen. 

     

    Emergence du Bastit

    Topographie Martyn FARR, Août 2016

     

     

    # 15 Juillet 2016:  CABRIT Eric, DELPECH Clémence, DELPECH Thomas.

       Nous profitons d'une descente en canoë pour repérer les lieux. L'eau est limpide dans la vasque. Un écoulement d'eau conséquent sort de celle-ci.

    Nous décidons de revenir rapidement afin de réaliser une plongée de reconnaissance et ainsi relancer l'exploration.

     

    # 24 Septembre 2016:  DELPECH Thomas, KUPIEC Christian, Voyou.

      TTP: 00 h 26 min

      TTST: 00 h 45 min

     

      A force de repousser et de travailler sur combe nègre, Pete MULHOLLAND et Martyn FARR sont passés par là. Résultats le développement passe de 105m à 430m. Nous avons très mal jouer la chose. Tempi, il faut aller voir ce que ça donne quand même. Martyn parle dans ses comptes rendus d'étroitures inquiétantes et d'un terminus sur trop petit.

      Sur cette plongée, je n'arriverai pas à sortir le S1 qui fait 280m, -10m  (2x6 litres). J'ai pris trop de temps à filmer et à amarrer les fils correctement entre eux. Enfin les fils, il faut parler plutôt de corde d'Ariane car elle fait 6mm de diamètre! Le pire est quand même que le fil est posé à l'envers sur 100m. Je sais bien que les Anglais font tout à l'envers, mais quand même j'attendais mieux de la part Mr FARR. Je crois que le summum reste la jonction épingle à linge en photo plus bas. J'avais jamais vu ça raccorder deux fils l'un sur l'autre avec une simple épingle à linge!!!

    Emergence du Bastit

     

      Sinon le siphon est super beau. Il y a des restrictions laminantes dans l'argile qui mettent un peu de piquant au retour.

      

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le château du Bastit / Le château de la Treyne en arrière plan --- photos Christian KUPIEC.

     

    Emergence du Bastit

    Devant entrée - photo Christian KUPIEC.

     

    Emergence du Bastit

    Devant entrée - photo Christian KUPIEC.

     

    Emergence du BastitEmergence du Bastit


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le départ du siphon.

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Thomas au départ / Voyou le surveillant et se demandant "il va où encore le maître" --- photos Christian KUPIEC.

     

    Emergence du Bastit

    Vue depuis l'intérieure - photo Christian KUPIEC.

     

     

     

     

     

    # 03 Novembre 2016:  DELPECH Thomas.

      TTP: 00 h 58 min

      TTST: 01 h 20 min

      7m de première sous l'eau après le terminus des Anglais.

      Découverte d'une galerie annexe sans l'explorer.

      Film de la totalité de l'émergence.

     

       Cette fois je repars pour aller au terminus. Je prends 3x6 litres. Le S1 est avalé en 20 minutes et je fais surface. Le niveau d'eau de la Dordogne est très bas, il faudra crapahuter sur 20m pour rallier le S2. Dès le départ, je me fais bousculer par le courant dans cette section plus intime. Rapidement je suis au sommet d'un magnifique puits menant de -2 à -12m. Me voici devant "l'étroiture inquiétante". En effet, il faut sortir les deux bouteilles pour passer (voir photo). Juste après un autre petit puits mène à -14m. Le conduit passe en conduite forcée de 2m x1. Le courant est bien présent et j'en chie pour avancer en palmant. Je suis obligé de mettre les mains. Après 80m, un virage plongeant à droit plein de graviers et galets roulés. Bizarre. Je lève la tête et me décale un peu. Un galerie remontante pointe son nez, mais le départ est bien étroit! Je verai ça une prochaine fois.

      Je poursuis mon chemin et arrive sur une section noire laminante. Plein de niphargus, des isopodes (Sphaeromides raymondi) et surprise une espèce que je ne connais pas. Après conseils de personnes avisées, il s'agit de Planaires (Dendrocoelum regnardi). Dans le S1 il y avait un cimetière de Bythinelles. Je suis stupéfaits, toutes les espèces cavernicoles subaquatiques "connues" sont présentes sur ce site. Une chance ou une exception, il faudra creuser le sujet.

    Emergence du BastitEmergence du BastitEmergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

    Bythinelles - Niphargus - Isopode - Planaire (images: Parc naturel des Causses du Quercy) 

     

     

    Emergence du Bastit

    Restriction d'enrée.

     

    Emergence du Bastit

    La galerie du S1, 2m x 2m.

     

    Emergence du Bastit

     Érosion and argile! 


     

    Emergence du Bastit

    Plafond.

     

    Emergence du Bastit

    Pose du fil et jonction épingle à linge. Made in England !

     

    Emergence du Bastit

    Planaire géant.

     

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Planaire géant avec mouvement en 8 secondes.

     

       Après observations et contemplation, je poursuis. Le conduit se réduit drastiquement. J'arrive en m'accrochant aux cupules de la roche au terminus avec "The dévidoir"!

    Emergence du Bastit 

       Emergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       J'en profite pour le "déplacer" un peu plus loin. Après 7m et un autre virage serré et un nouveau rabaissement, je le dépose. La suite est bien basse et il va falloir que je me fasse 27m en marche arrière. J'ai commis une erreur à l'aller. Je n'ai pas posé mes palmes et maintenant, elles me font bien chi.... 

     

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Juste après le terminus / Nouveau terminus Occitan tête collée au sol ! 

     

     

       La sortie se fera tranquillement avec le sentiment d'une plongée réussite et bien content et intrigué d'avoir vu tant d'espèces cavernicoles.

     

     

     

    # 09 Novembre 2016:  DELPECH Thomas.

      TTP: 00 h 60 min

      TTST: 01 h 40 min

      20m de première sous l'eau.

      Exploration de la  galerie annexe découverte le 03-11-2016.

      40m de première post siphon.

     

        Je repars au charbon pour aller explorer si possible la galerie que j'ai découverte. Je rallie rapidement la partie terminale du S2 et commence à surcreuser le sol car ça ne passera jamais en l'état. Après 4min et une visibilité ramenée à zéro, j'engage le passage en faisant "la chenille". Le cul passé, je remonte franchement et arrive dans l'eau claire. La surface! Je dépose mon matériel en faisant un maximum de touille possible pour le retour (humour). La suite est un petit conduit exondé. il y a des coquilles de Bythinelles et des traces de crues jusqu'à 2m au dessus de ma tête. Il doit pas faire bon y être quand la Dordogne est haute. Après quelques passages chauds glissants en escalade, j'arrive sur un bouchon d'argile. Je passerai 15min a creuser à la main avant de pouvoir entrevoir la suite. Il s'agit d'un puits de 5 à 6m qui pourrait ce descendre comme cela, mais sans espoir de remonter avec toute l'argile qu'il y a.

       La suite au prochain épisode avec de quoi amarrer et une échelle de spéléo pour remonter.

     

    Emergence du Bastit

    Tête de puits de 12m dans S2.

     

    Emergence du Bastit

    Vue sur le bas du puits.

     

     

    Emergence du Bastit Emergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Étroiture sévère bas du puits / Galerie du S2 suite au puits 

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Étroiture désobstruée donnant vers la première / Sortie dans l'exondé de la première

     

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Galerie argileuse étroite en trou de serrure / Bouchon d'argile désobstrué en 15 min

     

    Emergence du Bastit

    Puits terminal non descendu juste après le bouchon (-4m).

     

     

     

     

    # 26 Décembre 2016:  DELPECH Thomas.

      TTP: 00 h 70 min

      TTST: 01 h 20 min

      13m de première sous l'eau.

      Exploration de la  galerie noyée terminale.

     

        Je décide de revenir afin de pousser le terminus dans la galerie noyée finale. La Dordogne a monté et l'émergence débite conséquemment. Je perdrais beaucoup de temps à lutter contre le courant dans le S1. Ceci me fera consommer d'avantage et ne me permettra pas de "flâner" au terminus. Le S2 sera une véritable galère car la section est plus réduit et donc le courant bien plus fort. Obligation de tirer sur les bras pour avancer en limite d’essoufflement.

       Mais j'arrive tant bien que mal au carrefour pré terminal. Cette fois, je pose mes palmes en prévision du retour. Je rejoint l'ancien terminus Anglais et coupe la corde. Je me connecte avec mon spool  et commence l'équipement et surtout la topographie. Au départ, je me dépatouille avec le rembobinage de la corde et "The big dévidoir" que je prépare pour son trajet vers la sortie. D'ailleurs il avait déjà commencé ce chemin. Le courant l'ayant délogé du point terminal.

       Du coup, je sais maintenant que j'avais fait 7m et non 10m le 03 Novembre. La progression est chaotique car le conduit est haut de sol et bas de plafond. En plus, il serpente. Il n'y a pas grand chose pour attacher le fil, mais bon, il me semble que je ne vais pas me "perdre" au retour. Arrivant à l'étiquette 20m, je fais le point. J'ai attaqué mes réserves d'air. J'amarre le fil à un bloc et fais demi tour. Heu non pardon, marche arrière. Sans les palmes cet exercice est bien plus aisé. Au passage, je récupère le gros dévidoir, mes palmes et je sors après 35min dans le S2.

     

       Bilan. Le conduit continu devant moi, mais il reste très étroit et le demi-tour quant à lui est encore impossible. Il faudra être motiver pour essayer de continuer dans cette voie. Il me semble qu'il reste plus d'espoir en passant par l'exondée découvert le 09 Novembre qui je pense passera outre cette galerie noyée très étroite.

     

       La suite au prochain épisode.

     

    Emergence du Bastit

    Croisement. A gauche vers la galerie exondée, à droite vers la galerie noyée

     

     

    Emergence du BastitEmergence du Bastit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vu sur la galerie pré terminale / Magnifique vidéo de ma lampe frontale (20min) après un choc contre le plafond

     

     Emergence du Bastit

    "The English dévidoir".

     

     

    # 21 Juillet 2017:  DELPECH Thomas.

      TTP: 00 h 63 min

      TTST: 03 h 00 min

      5m de première.

      Exploration du puits terminal de la galerie exondée découverte le 09 Novembre 2016.

     

          Cette sortie est dédiée à l'exploration de la partie exondée trouvé dans la S2 de l'émergence. Je tiens à préciser au passage que toutes les explorations effectuées par mes soins sont faites avec l'autorisation du propriétaire des lieux. Ceci n'étant pas le cas de mes prédécesseurs.

        J'ai attendu que le niveau de la Dordogne baisse suite aux fortes pluies de ces derniers jours. Le matériel est prêt. Les 3 bouteilles ainsi que le kit avec corde, bloqueur et autre chasse à Spit sont au bords de la vasque de départ. L'eau est très claire et le courant déjà présent. Ceci n'augure pas une traversée de tout repos.

       Dès le début, j'ai des petits soucis avec le kit qui est trop léger. J'ai trop mis de flottabilité, pas grand chose, peut être un kilo, mais c'est une galère. Je le place donc sous moi afin qu'il laisse tranquille les plafonds ;-)  Le courant est bien présent et j'ai franchement de la peine à avancer à mon rythme. Je décide de ralentir sous peine de m'essouffler. A 70m de l'entrée, je découvre une carapace de tortue délitée. La pauvre, elle a dut s'engager dans ce piège mortel il y à déjà bien longtemps. Je m'étonne de ne pas l'avoir vue les fois précédentes. Je rassemble tous les élément hexagonaux ensemble et la laisse à sont repos éternel.

       Le S1 franchi avec peine, j'émerge dans le court inter-siphon. Le courant est déjà très présent car le conduit se réduit considérablement à partir d'ici. Je dépose une bouteille et attaque sans tarder le S2. Ce n'est plus de la plongée, mais de "l'escalade horizontale cavernicole subaquatique". Heureusement qu'il y a de nombreuses cupules d'érosions au sol celles-ci me permettant de me tracter. L'étroiture en bas du puits de 10m est une véritable machine à laver. Je dépose une bouteilles de l'autre coté et celle-ci m'est instantanément restituée. J'essaie de passer en marche avant comme à l'accoutumé, mais rien n'y fait. J'opte pour la marche arrière en trainant kit et bouteilles. Le courant s'intensifie au fur et à mesure que je bouche le passage. Ça y est enfin je suis de l'autre coté. Je remets mon bardas et fait le point. 70 bars de consommer et 10 minutes perdues. La suite est encore éprouvante à cause du courant. Je ralentis afin de ne pas trop consommer et surtout pour éviter l'essoufflement qui me guette.

       Finalement j'arrive au carrefour et laisse la partie active. Ah enfin du calme. Je prends la topographie que je n'avais pas en montant. L'étroiture d'argile se passera plutôt bien. La surface atteinte, je dépose mon matériel et tout en topographiant, je me dirige vers mon terminus.

       Je déballe le matériel en commençant pas la pelle afin d'agrandir le passage surplombant argileux.

     

    Emergence du Bastit

     

       Suite à 15 minutes de "grattage", le passage est très convenable et la roche mise à nue prête à recevoir mes amarrages. Il me faudra 20 minutes pour planter un seul Spit. Une galère peu commune je vous dis! L'amarrage Cabrit en place, j'équipe la corde de 8mm. Demi-tour, je vais chercher l'étier et le bloqueur afin de pouvoir remonter et la caméra pour immortaliser ces moments. Je filme 30 seconde en faisant des commentaires afin d'expliquer le travail et bip bip bip bip bip bip. Tient qu'a t'elle? Et bien, elle a bugger et elle reste allumer. Impossible de l'éteindre ou de la faire enregistrer. Je suis vert! Je ne peux pas ouvrir le caisson car je suis couvert d'argile et de sable fin. Et bien tempi elle restera là. Je descends sur mousqueton et ceinture spéléo le pent très incliné menant à la suite. La suite, mais quelle suite !!?? Je suis empêtré les jambes dans de l'argile au font du puits, et c'est un cul de sac! Rien en haut, rien en bas, ni à gauche, ni à droite. Je suis réellement blasé et déçu.

       Je met en place mon étrier avec bloqueur et je remonte "la corde entre les jambes". Au moins, j'aurais la topographie et j'aurais fait une belle sortie solo si elle se passe bien cette sortie. Car au point ou j'en suis, rien ne me sera épargner. Je retourne à la mise à l'eau et me prépare pour le retour. La visi est terrible! Une fois revenu au carrefour avec l'actif, le courant améliore l'ensemble, mais il ne faut pas trainer et aller plus vite que le courant. Mon kit et maintenant négatif d'au mins 1kg. Et il me fait suer aussi au retour. En tout cas pas trop d'efforts à fournir, juste à bien anticiper et viser les passages. L'étroiture dans ce sens se passera très bien. J'en profite pour creuser un peu dans les graviers en prévision de la prochaine pointe.

       Au final le retour se fera sans souci. Bilan tout de même positif avec une fulgurante avancée de 5m et la topo levée.

       Je vous propose un report topo sur vue satellite. Celle-ci peut contenir des erreurs car je n'ai pas refait le travail de topo depuis l'entrée.

     

    Emergence du Bastit

     

       Il est tout de même à noter que mon terminus exondé, dépasserait mon terminus dans l'actif immergé. Au total la branche annexe fossile totalise 73m de développement.

     

       La suite au prochain épisode quand le courant sera plus clément.