• La Finou

     

    La Finou

    Géoportail.

     

    La Finou

    La Finou

     Photos et légende Christian Kupiec.

     

    Commune de: MONTVALENT, LOT 46

    Coordonnées : 1° 36’ 52.46’’ E ; 44° 52’ 45.65’’ N

    Altitude : 104.5m

    Type de sol : Calcaire J1b 2a Bajocien inférieur. 

     

    # 10 Décembre 2016:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas, FAURIE Frédéric, KUPIEC Christian.

       Au départ, il s'agissait simplement de faire découvrir le site à Fred et à Yannick. Nous partons donc pour une simple visite. Malheureusement pour nous, il y a déjà deux plongeurs qui sortent de la résurgence malgré l'heure matinale et les températures hivernales. Nous n'aurons sans doute pas une bonne visibilité. Tempi, nous ferons au moins la grande galerie exondée. Christian qui reste dehors a quant à lui une occupation! J'ai fermé mes clefs de voiture dans la voiture. Du coup il part à la pêche au loquet.

       Nous prenons les Bonex afin de passer plus vite la zone "profonde" car nous sommes en humides pour ne pas exploser de chaud par la suite. Fred à le sien et moi je tracte Yannick avec le mien.

       La visibilité est médiocre jusqu'à la remontée sortante du siphon. Nous en perdrons même Fred qui fera demi-tour. Yannick le cherchera mais sans réussir. Nous partons donc "promener" dans la galerie de 700m. Au retour, je remarque un départ et m'y engage. Après 10m cela semble bouché et plus une trace au sol. Je dégage de l'argile et arrive à passer. Yannick reste là et m'attend. Je parcoure une ancienne galerie pratiquement rebouchée par de l'argile craquelée au sol. Puis cette argile devient plus plastique et le passage beaucoup plus intime pour finir il ne restera que le chenal de voûte du plafond comme passage. Je fini par arriver dans une "salle" où se trouve un siphon limpide. Je rentre dedans en marche avant pensant qu'il ne s'agit que d'une voûte mouillante. et bien non c'est bel et bien un siphon. Je glisse en marche arrière pour tâter la section avec les pieds. Il semble possible de passer. 

        Je retrouve Yannick après une petite demie-heure, puis nous rentrons. En sortant il fait vraiment froid. Fred et Christian nous aident à remonter le matos. Par bonheur, la vitre n'est pas cassée et les clefs sont sur le contact! Merci Krikri.

       Deuxième opération de la journée. Le repas! Au menu, soupe à la tomate vermicelle, pâté au foie gras, canard au litchis, tarte aux pommes et café. Le tout bien au soleil car ça caille.

       Bilan: 80m de première dans l'inter S1 /S2. Arrêt sur siphon suspendu. Il faut revenir.

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Riri, Fifi, Loulou dans la vasque

     

    La Finou

     Canard aux litchis de Yannick. Photos Christian Kupiec.

     

     

    # 17 Décembre 2016:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas.

        Après un portage gluant et transpirant, nous arrivons devant le siphon.

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Boyau d'arrivé depuis la galerie principale / Préparatifs boueux

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Préparatifs boueux / Le départ du siphon 2 bis

       Suite à mon équipement, je me lance. Le siphon est franchi après 15m. Le retour se fera avec zéro visi car le sol est un bain d'argile. Comme j'ai bien "raclé" à l'aller, le retour sera dans le camaïeu orange. Bref, une fois le fil amarré et le matériel posé, je continu mon bout de chemin en exondé et arrive très rapidement dans du gros. Il y a la galerie "principale" en trou de serrure diamètre 2 à 3m. Au sol un méandre de 2m de profondeur et de 40cm de largeur fend la galerie.

     

    La Finou

    Un peu d'eau claire et un sol crémeux

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sortie du siphon / Départ surbaissé de l'exondée

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les gros volumes commencent, pour échelle la banquette est à 1.5m / Suite de la galerie

     

    La Finou

    Méandre au sol avec mon pied pour échelle

     

       Après un ressaut, J'arrive sur un talus d'argile redescendant. Une cheminée active arrose le sol. Un plan d'eau et du coup un nouveau siphon au bout de 111m. Par contre, ça promet! Il se présente sous la forme d'un laminoir assez bas bondé d'argile liquide. Je m'engage en marche arrière sur 4m et sent que ça s'ouvre un peu plus au niveau de mes pieds. Ayant le museau et les lèvres contre paroi, je ressorts. La suite au prochain épisode. Je rentre tranquillement dans la purée de poix et retrouve Yannick qui commençait à s'inquiéter. Nous remballons et nous motivons pour les 80m de ramping étroits dans l'argile.

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ressaut avec sous écoulement / Arrivée dans la salle finale

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Salle avec talus d'argile descendant / Le départ du siphon 3 bis

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au départ / sous l'eau

     

    La Finou

    Bain de boue reposant

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lèche plafond !!!

     

     

       Nous sortons de la galerie pourris comme jamais. Sacrilège, nous nous lavons dans une des gigantesque marmites de la galerie principale. Arrivés au s1, nous nous préparons tranquillement pour la sortie. La visibilité est toujours bien dégradée comme à l'aller.

       Nous somme bien content car en deux week end ce seront 206m de découverts et des perspectives intéressantes sur cette branche. Par contre, il faudra faire la topographie du S1 et de l'exondée car l'existant n'est pas assez précis et surtout pas raccord avec la réalité des lieux.

     

    La Finou

    Topo du S2 bis au S3 bis soit 126m

     

     

    # 25 Juillet 2017:  BERGUIN David, DELPECH Thomas.

        Nous voici de bon matin à la Finou. Impossible d'aller se garer sur l'emplacement réservé à cet effet car un énorme chêne entrave le passage. Une fois tout le matos au bord de la vasque, nous quittons ce monde pour aller découvrir les secrets cachés sous le causse. Le S1 est pour une fois un plaisir car la visibilité est bonne. Mais l'eau passée -15m est relativement froide.

       Après notre traversée, nous conditionnons les charges et direction le ramping boueux ;-)

       Le S2bis ne faisant que 15m entrecoupé en son milieu d'une salle, nous le traversons avec chacun une bouteille de 4l. Lors du déballage du matériel, une affreuse odeur de pétrol se fait sentir. Je reconnais tout de suite le problème. J'ai explosé mon compas dans le bidon étanche et toutes nos affaires empestent. Quand ça veut pas, ça veut pas!!

       L'inter S2bis / S3bis est une promenade par rapport à la section précédente. Nous voici devant le siphon. Dadou dit "il n'y à qu'une trace unique dans ce siphon". En effet il subsiste au sol les stigmates de mes pas du mois de décembre. Du bon gros 49 enfoncé sur 35cm !!!

       David regarde une éventuelle escalade de cheminée, pendant que j'amarre le fil et me prépare à cette plongée qui dans tout les cas sera mémorable au vue de la teneur du sol.

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le départ du siphon 3 bis / Le fil sur son éperon rocheux

      

    La Finou

    Mais si c'est moi! Super crados! Voici mes jambes et mes pieds ;-)

     

       Je pars en un premier temps avec une seule bouteille en marche arrière. ça racle le plafond et surtout ça laboure l'argile ultra molle au sol. On dirait la texture de la "Danette caramel". Après 10m de black out total. Et oui le noir complet malgré les lampes allumées, j'arrive dans du plus gros et plus clair.

     

    La Finou

    Passage de la rouquille. Bien beurré le détendeur stp Dadou ;-)

     

       Je rembobine et sors chercher ma deuxième bouteilles pour assurer au niveau sécu car ça craint quand même. David va me la récupérer à quelques mètres. Je nettoie un peu le bouzin car ça croque sous la dent et je repars en déroulant mon fil chéri que j'aime très très fort. Après 15m à -1, je fais surface dans une salle de décantation.

       Super, mais le boulot n'est pas fini. Il reste du fil et de l'air. Je trouve un anneau de roche pour attacher le fil et ceci me permets en plus de faire un renvoi d'angle. Je me ré-immerge toujours en marche arrière et en contournant un gros cône d'argile surplombant. Le passage entre parois et argile est délicat. Je progresse encore de quelques mètre vers -1.5m jusqu'à qu'il n'y ai plus que mes jambes qui puissent passer. Je sens que ça continue, mais ce ne sera pas pour moi. Je fais un noeud sur mon fil avant de le ré-enrouler.

       le retour sera animé dans le noir et les passages où le fil c'est promené! une fois dans le salle, je coupe celui-ci et me dirige vers la sortie.

     

    La FinouLa Finou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Téléphone câble" / La salle et le talus d'argile

     

       Dadou m'attends et je lui fais le topo. Il escalade la cheminée précédemment vue, puis nous sortons.

       La topo au vu de la visibilité se fera en comparaison du premier azimut ;-)

       Nous nous lavons dans les vasques de la Finou, puis nous sortons du réseau. Rangement et malheureusement c'est déjà la fin de l'aventure.

     

    Merci encore à David pour le coup de main boueux. Nous ne récoltons que 23m de première ce jour, mais ils se méritaient !!

    Nous reviendrons pour effectuer la topo pré S2bis.

     

    Thomas.

     

    La Finou

    Topo du S2 bis au S3 bis soit 145m

     

    # 05 Octobre 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas.

        Après mures réflexions sur la fin du S1 et le fameux passage du hibou, Je suis persuadé qu'il existe un autre passage car en crue, l'eau ne peut passer par ce petit goulet.

       Arrivés prés du hibou à -28m, j'ouvre les yeux et profite des bonnes conditions de visibilité. Yannick reste sur le fil pour me servir de repère visuel lors de mes pérégrinations dans les plafonds. Rapidement, je trouve la grosse galerie après une remontée à -12m. S'en suit 10m et je retombe sur le fil sortant vers l'exondée. Super, je ne m'étais pas trompé! Nous finissons notre plongée et notre tour dans l'exondée bien content d'avoir découvert ce passage que je nommerais "Passage Tagada" en l'honneur de Fred Faurie qui n'a pas réussi à passer dans le hibou lors de notre dernière plongée commune.

     

    # 29 Octobre 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas, FAURIE Frédéric.

        Suite à notre promenade post siphon, je fouine avant le passage Tagada. J'explore une diaclase qui me ramène après 25m à la sortie du S1. Cette boucle est l'ancien écoulement de la rivière.

    Outre cette découverte, Fred aura enfin put passer le S1 et "essayé" son passage homonyme ;-).

     

    # 13 Décembre 2017:  DELPECH Thomas, MULHOLLAND Peter.

        Nous voici de bon matin à la Finou. Peter vient m'aider à faire la topographie de la partie exondée de la partie découverte le 10-12-2016.

       Nous étant mal compris par mail, il à une configuration lourde. 2x20l et étanche. J'espère que sa combinaison supportera le ramping dans l'argile! Nous faisons la topographie à l'ancienne, décamètre et compas. 121m plus loin, nous sommes devant le S2 bis. Pas mal cette petite galerie tout de même! Au total mes explorations nous aurons fait progresser de 266m.

       Le retour se fera sans encombre, mais au pas de course car le niveau d'eau monte. Une fois dehors, il s'agit en fait de la Dordogne qui remonte le ruisseau et rentre dans la Finou suite à une crue à +2.75m au dessus de la cote normale.

       Merci à Pete pour le coup de main et pour le thé qui suivit la plongée.

       Voici la topographie en plan. Avec arrêt définitif dans le S3 bis sur étroiture.

     

    La Finou