• Système Martinet / Font Vincent

     

     

    Système Martinet / Font Saint Vincent

    Font Vincent ____  /  Le Martinet ____

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Photo: Christian KUPIEC.

     

    Commune de: Saint Médard, LOT 46

    Coordonnées Martinet: 1° 18’ 09.24’’ E ; 44° 32’ 27.65’’ N

    Altitude : 156.9m

    Coordonnées font Vincent: 1° 18’ 00.97’’ E ; 44° 32’ 26.63’’ N

    Altitude : 140.6.5m

    Type de sol : Calcaire J9b Portlandien. 

     

    #Historique Martinet:

    Extrait du bulletin CDS Lot 46 et d'info plongée.

     

     

    # Années 2013, 2014 et 2015:  DELPECH Thomas, KUPIEC Christian, ROBERT Daniel, SOULAYRES Jean-Luc, VERLAGUET Frédéric,VILATTE Hervé.

       Entre 2013 et 2015, de nombreuses séances ont été réalisé dans le magnifique réseau du Martinet. Outre son attrait pour les initiations, le Martinet n'en reste pas moins un réseau technique et esthétique. Du coup, nos sorties alliées l'utile à l'agréable.

       Les premières incursions restaient de la découverte et de la fabrication d'images de qualité. Pour se faire, une séance de plus de 4h nous sera nécessaire pour réaliser une série de clichés photo avec Frédo et Dan.

    Fontaine d'Albas

    Lien vers l'album de Frédo VERLAGUET.

        Ensuite, en discutant avec Joël MAGDELAINE (l'auteur du compte rendu et de la topo en lien), il me dis d'aller revoir le terminus de la trémie et de persévérer dans cette voie. Pour lui la suite du réseau ne sera pas en plongée, mais après désobstruction dans la salle terminale.

     

    Système Martinet / Font Saint Vincent

    Le pieds de la trémie en 2014.

     

        Malgré tout, il me suggère d'aller revoir les départs sur "eau profonde" notés sur la topo et de replonger le S2 afin d'aller voir derrière. Sur ces entrefaites,  je m'attèle à la tâche. Avec Jean-Luc et Hervé ou tout seul, nous irons faire des tirs en micro-minage dans les blocs de la trémie. Au départ, je m’astreins à ouvrir le passage entre la salle et le sommet de la trémie. Ceci permettra de ne pas rester coincer et de faire tomber depuis le haut les déblais. Le meilleur moment sera lorsque la "clef de voûte" cèdera. Ceci entrainera une avalanche monstrueusement bruyante. Mais d'autres explorations primordiales passeront au premier plan et je ne reviendrai malheureusement qu'épisodiquement au Martinet. Étant en espace confiné, par mesure de sécurité, un panneau de mise en garde sera apposé en avant du conduit menant à la salle de la trémie.

     

    Système Martinet / Font Saint Vincent

    Et si je faisais un petit trou ici? ;-)

     

       Voici un lien vers une vidéo réalisée en solo un jour où je me rendais à la "mine" de la trémie.

    Event bas des Baynats  

    # 19 Février 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas, SOULAYRES Jean-Luc.

       Après une petite latence, ça repart au Martinet sous l'impulsion de Jean-Luc. Nous sommes mandatés par la SAUR (Syndicat de l'eau) afin de déposer 4 litres de traceur dans l'avaloir du S2. Ceci devant mettre en évidence la jonction hydraulique entre le martinet et Font Vincent. En effet la SAUR mène une campagne autour du système afin de délimiter une zone de protection du captage d'eau potable qui jouxte Font Vincent.

      Pour une fois, je vais pouvoir plonger l'avaloir du S2 et le S2. Nous passons sans aucune difficulté le S1, puis nous allons en direction du terminus. Jean-Luc et Yannick transportent les bouteilles de "potion magique" et moi tout mon matos de plongée. Les petits sont un peu à la traine dans l'exondé et je dois les attendre. Il faut dire que c'est aussi la première visite pour Yannick. Alors il profite du panorama.

       Nous voici enfin aux S2. Avant toute manipulation du traceur par jean-Luc, qui sera le seul à y toucher pour des raisons de contamination de notre matériel et de nos corps se qui fausserait le résultat, je m'engage aidé de Yannick dans l'avaloir. Ça craint un peu car il y a beaucoup de débit aujourd'hui. Je me faufile entre les blocs et arrive au plan d'eau. Je récupère un de mes 4 litres et tente la marche arrière. J'arriverai à faire 3m, puis la section devient en laminoir de moins de 20cm de haut pour 1.5m de large. Je ne passerai pas ;-). Je ressors sans aucun regret en en prenant plein la tête avec la chute d'eau.

       Relevé de l'heure précise et Jean-Luc déverse le traceur incolore dans le flux de la perte. Pendant ce temps, Yannick m'aide à passer le matériel dans l'étroiture entre la salle et le S2. Nous remontons un bonne vingtaine de blocs qui bouchent partiellement le passage plongeant. Je m'équipe et mets en place un nouveau fil d'Ariane. Le passage est super compliqué du fait que j'entraine avec ma descente des blocs qui soutiennent les autres et le "château de sable" se fragilise. De plus le fort courant n'aide pas. Finalement j'arrive à passer. Découverte de ce fameux S2 qui est en laminoir sur 30m avec beaucoup de blocs au sol qui faut contourner. Une remontée, je dois toucher au but. Des bulles percent le miroir de surface et viennent à moi sur une profondeur de 1.5m. Le spectacle est superbe. Je fais surface sous une chute d'eau de 3.5m en pan incliné. J'amarre le fil et sors dans une salle toute en longueur jonchée de blocs au sol. Les parois sont comprimées et broyées le long du pendage. Après une trentaine de mètres, je passe par un soupirail entre des blocs afin de rejoindre l'actif. Ce petit conduit en conduite forcée ne fait qu'un mètre carré. Après un ressaut, j'arrive au tout petit S3. Je dégages des blocs et m'engage en marche arrière sur 2m. Ça doit passer, mais il faut voir avec des bouteilles car Jean-Luc SIRIEIX qualifie le siphon d'impénétrable sur son compte rendu. Celui-ci étant quand même un sacré plongeur de son époque, je me pose des questions.

       Je ressors du S2 en ré-enroulant le fil et en  faisant des mikado avec les blocs de la sortie. Je retrouve Jean-Luc et Yannick et nous prenons le chemin du retour. Avec pour moi une envie sérieuse de revenir voir ce S3.

       Rangement sommaire et direction Font Vincent où nous attendent les CAMBON propriétaires de Font Vincent. Après moult présentations et discutions sur le réseau et le système, nous entrons dans le bunker surmontant la source. Afin de ne pas risquer une contamination, Yannick et moi sommes sortis en premier du Martinet laissant Jean-Luc avec son traceur. Maintenant, nous nous allons dans l'eau mais pas Jean-Luc au cas ou il serait contaminé. La vasque est complètement obstruée par des mètres cubes de blocs et cailloux plus ou moins gros. Nous sortons ce jour quelques gros blocs en périphérie et préparons le terrain pour une grosse séance d'excavation en parallèle du stoppage du pompage par la SAUR. Le débit est conséquent, un peu plus de 300l/s et d'une limpidité parfaite.

       Bilan très positif de la journée et de beaux objectifs pour notre prochaine venue.

     

    # 08 Mai 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas, FAURIE Frédéric, KUPIEC Christian, SOULAYRES Jean-Luc.

       L'équipe est prête pour le "chantier" de Font Vincent!

     Système Martinet / Font Vincent

    Font Vincent par Thomas DELPECH.

       Nous sommes ultra motivés afin de continuer la désobstruction de la vasque. La SAUR a coupé le pompage pour la journée à notre demande. Bref, il ne reste plus qu'à bosser. Nous mettons en place la chaine d'extraction des déblais. Nous sommes deux dans la vasque à creuser et charger les seaux, dehors deux de plus avec Monsieur CAMBON. Les rotations s'enchainent rapidement jusqu'au moment ou je déterre un "monstre" de 300 kg. Nous mettons en place un palan démultiplicateur de charge. Dehors ça tire et dedans nous nous pendons après le bon brin afin de soulager l'ensemble. Le bloc décale, mais il faut le manœuvrer avec doigté et délicatesse pour ne par arracher le système de mesure de hauteur d'eau et de prise de température. Après une dizaine de minutes, il est délogé et en sécurité pour nous et pour les tubes PVC. Le plus dure reste à faire. Car avec notre ami Archimède tout va bien, nous arrivons à bouger le bloc. Par contre, c'est autre chose à la surface. La décision est prise de le fragmenter car de toute façon il ne passe pas par la porte! 

       Après une matinée bien remplie et une vasque bien vidée, nous faisons la pose casse croûte. Le café est gentiment offert par la famille CAMBON.

    Système Martinet / Font Vincent

     

       Nous passons à la vitesse supérieure en ce début d'après-midi. Une 20l et le narguilé sont de sortie. Comme nous avons bien avancé, il faut maintenant passer en mode plongée pour pouvoir excaver les matériaux. Après pleins de seaux sortis et d'éclaboussures entre potes, nous arrêtons pour aujourd'hui.

    Système Martinet / Font Vincent

    Jean-Luc et Yannick à la manœuvre. L'équipe des sceaux bleus!!!

     

       le bilan est positif car nous sommes descendu d'un bon mètre et le courant est bien présent et sa sortie identifiée. Espérons que la prochaine crue travaille pour nous car les cailloux sont maintenant d'un calibre équivalent à une pomme et plus petit.

       Nous aurons sorti près de 2.5m3 de gravas. Pour preuve le tas fièrement exposé en bord de route. La suite très bientôt avec les copains bien sûr.

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

       Un grand merci à la famille CAMBON pour leur accueil, leur gentillesse et leur investissement.

     

      Entre temps, nous avons eu les résultats de notre traçage. L'eau du S2 du Martinet ressort bien à Font Vincent. Elle aura mis 2h30 pour atteindre la vasque. Voici le relevé fourni par un ingénieur Hydrogéologue au Conseil Général du Lot. Il indique que le flux à une vitesse de propagation de prés de 200m/h ce qui est rapide. Le traceur recherché est du naphtionate et la méthode de recherche est une spectrofluorimétrie.

     

     

    # 10 Juillet 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas.

       Nous partons afin de rééquiper le S2 , lever la topographie et tenter de plonger le S3. Ensuite, nous irons vérifier tous les conduits menant sur des plans d'eaux. Ceux-ci ayant été repérés par Joël lors de la topographie en 1984.

       Nous amenons tous les deux 2 bouteilles de 4l afin de passer le S2. Yannick équipe le fil pour s'entrainer et je prends la topo en suivant. La suite en images.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Vasque de départ du S2 après étroiture.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Passage d'entrée dans les blocs / ça coince mon Yannick !

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Yannick qui pose le fil en position fœtale dans le S2.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    Cascade de sortie du S2.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    Cascade menant au S2 depuis la salle / La salle depuis le soupirail.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    Le soupirail vu depuis la salle.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Le soupirail vu depuis le boyau menant au S3.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    Boyau menant au S3 / Le S3 qui surverse.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Yannick qui arrive au S3.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    La vasque du S3 / On va quand même en enlever un peu !!.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Les préparatifs, séquence cassage de dos.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    Départ du S3 qui plonge sous une lame rocheuse.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    Le coté gauche, "faut pas y toucher" / Le miroir de surface avec une dalle qui bloque le passage.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    La demi dalle inférieure / La demi dalle supérieure (au passage un doigt coincé).

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

    S3 franchit / Trémie impénétrable de blocs.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    La"vasque de sortie" du S3.

      Le passage dans le S3 est assez technique et peu commode. Il faut opérer une rotation sur soi même afin de pouvoir accéder au passage remontant. Le coté droit est sain, par contre le gauche est un bric à brac de cailloux et de blocs. Le courant est puissant au vu de la toute petite section. Une dalle de 70cm x 25 x 10 obstruait le passage. Après quelques contorsions, réflexions, analyses et un doigt coincé, elle est enfin mise par coté en sécurité.

       Je peux ainsi enfin sortir du S3 qui développe seulement 5m pour -1.5. Il sera passé en mono 4l et sans pose de fil, de toute façon pour se perdre cela sera difficile ;-). La petite salle laisse entrevoir une suite impénétrable dans des blocs. L'eau arrive bien par ce conduit sur la roche mère au sol et entre les blocs. En période de crue, il ne doit pas bon être dans les parages. Une désobstruction est à mon sens à proscrire car les dalles empilées se soutiennent les unes les autres. De plus il n'y a pas de place pour stocker et surtout aucun dégagement pour celui qui déstabilisera l'ensemble. Il faudra attendre quelques centaines d'années que l'eau ai fait son travail de dissolution ! En tout cas, nous avons dépassé d'une trentaine de mètres la grosse trémie exondée. La topo intégrale est levée et nous laisserons tranquille cette branche dans nos futures investigations et actions.

       Petite pensée pour Jean-Luc SIRIEIX, car l'impénétrable d'une époque peut devenir pénétrable 30 ans après au gré de Dame nature.

    Système Martinet / Font Vincent

    Topographie levée ce jour. Du S2 à la mini salle  post S3.

     

       Sur le retour, nous vérifions les deux branches annotées "galeries menant sur eaux profondes". La première ne donnera rien de plongeable, tout juste un petit regard noyé. Par contre, la seconde nous amènera une belle surprise.

       Après une vingtaine de mètres de boyau "semi-confortable", nous arrivons sur un petit plan d'eau en contre-bas !! Par contre, il y a déjà du fil ou plutôt de la corde bleue !? Je n'ai jamais entendu parler d'explorations dans cette zone ni lus aucun compte rendu. Probablement que cela queute après quelques mètres. Pour finir correctement notre mission, Yannick me propose de m'aider à porter mes bouteilles depuis la grande galerie toute proche du S1.

     

    Système Martinet / Font Vincent

     

       Le matériel rallié, je descends jusqu'à l'eau en désescalade. Yannick en opposition me passe mes 2 x 4l à 200 et 150 bars.

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Mise à l'eau / conduit descendant.

     

       L'eau est très claire et ça a l'aire de plonger rapidement. Après un départ un peu étroit, boum ça prends des proportions conséquentes tout en plongeant. C'est la surprise et l'émerveillement car il faut le dire ça a de la gueule. Virage à droite, je glisse vers les -10m et je me pose sur un magnifique entonnoir de gravier fin menant à un conduit plutôt vertical. La corde est toujours présente et au vu de la pose et des marquages type colliers Rilsan, il doit s'agir d'un plongeur d'outre-manche survivant du Brexit.

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Lit de gravier / passage vertical faisant suite.

     

       Je continue rapidement en me tractant au sol car je n'ai pas de palmes. J'arrive en tête d'un superbe puits qui me propulse à -19m. Je me dis "mon cochon", tu as du prendre un de ces pieds à explorer cette galerie.

    Système Martinet / Font Vincent

    laminoir avant tête de puits.

     

    Système Martinet / Font Vincent

     Arrivée en haut du puits.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Depuis la margelle / Au milieu du puits.

     

        Le conduit continue en remontant et j'ai du mal à remonter car je n'ai pas de moyen de flottabilité. Je dois quand même intervenir, la pose de la corde est par endroit du grand n'importe quoi. Vive les sections pièges et le fil tout mou. J'arrive sur un dévidoir qui marque la fin de la grosse corde bleu. Je peu lire dessus 65m. A peut être que finalement ce n'est pas un British !?

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Galerie remontante / Mauvais équipement.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Remontée de -12 à -6m / Terminus de la cordelette.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Vue sur l'inconnu et la première.

     

         S'en suit une cordelette verte sur 20m et puis terminus de la ligne après 85m. La suite me tend les bras sur ma droite dans la zone des -6m. Étant en mode léger (sans de quoi faire la topo car pas prévu cela), je rentre.

       La remontée du puits se fera en mode escalade subaquatique. La visibilité n'est quand à elle plus du tout aussi bonne. Malgré tout, au retour je fouille la zone de sortie et m'engage dans plusieurs passages étroits bouclant entre eux. Je fais surface après seulement 18 minutes de pur bonheur.

       Je rends compte de cette découverte surprenante à Yannick et nous faisons route vers le S1, puis vers la sortie.

       Ensuite, nous allons voir à Font Vincent si l'eau est trouble car dans le S2 et S3, nous avons levé pas mal d'argile. Mais rien de visible dans la vasque.

        Nous décidons de revenir rapidement afin de lever la topographie et de continuer cette galerie inconnue. j'essaie d'appeler Jean-Luc pour savoir s'il sait quelques chose, mais il ne répond pas et au vu du son émis par son répondeur, je me souviens qu'il est en vacances pour 15 jours en Espagne le chanceux. Mais bon, il ratte quand même quelque chose à deux pas de chez lui.

     

       Voici le report surface de la journée.

     

     

    # 16 Juillet 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas, FAURIE Frédéric, LAFAGE Bernard, KUPIEC Christian.

       Nous voici de retour au Martinet. Les missions sont les suivantes, Fred et Yannick partent en premier dans le siphon que nous avons baptisé "Siphon du Brexit" afin de lever la topographie jusqu'au terminus de la cordelette. Ensuite, je dois aller pointer et topographier à mon tour. Ce travail de topographie est primordial pour nous afin de connaitre l'orientation du conduit et ainsi pouvoir faire avancer la connaissance du réseau pour la spéléo, mais aussi pour les scientifiques qui travaillent avec nous. L'espoir caché est que nous trouvions la galerie menant vers Font Vincent.

       Pendant nos pérégrinations, Christian et Bernard doivent faire de la photo et du drone de repérage en surface.

       La bonne humeur et une franche partie de rigolade font parties du voyage.

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Heu, sans commentaire / Tic et Tac.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Le trio sans Louissss et sans l'affaire.

       A la sortie du S1, tout le monde s'occupe de son matériel. Étant plus rapide malgré un genou en vrac, j'arrive avant Tic et Tac. Je pose mon matos et récupère celui de Fred que je convoie jusqu'au départ du siphon du Brexit. Pendant ce temps, ils arrivent en se partageant le matériel de Yannick. A trois ça fait serrer dans ce petit conduit. Nous casons le matériel par coté et laissons Yannick se préparer. Il partira en premier et attendra Fred pour lever la topo au décamètre car la corde n'est pas métrée de façon satisfaisante et de plus elle fait le tour des blocs faussant ainsi le relevé. Vient le tour de Fred et les voilà partis.

       Je me dirige vers la galerie principale afin de convoyer mon propre matériel. A peine 15 minutes écoulées, Fred fait surface. Il est déjà sur les tiers de ses 7.5l. La topo est prise jusqu'en bas du puits. Yannick quant à lui est aller jusqu'au terminus du fil.

       J'aide Fred à sortir car Yannick sonne au portillon ! Il fait surface et nous explique qu'il a tiré 20m avec son spool, arrêt sur rien, pas de topo, fil rembobiné et pour couronner le tout visi zéro après passage. Bon ben comment dire, pas grave, je vais bien réussir à m'en dépatouiller.

       Nous remontons le matos dans le conduit, puis je descends me mettre en place. Ils me passent mes 2 x 6l à 220 bars et cette fois ci mes palmes ;-). Je rallie le terminus dans la purée de pois en 3 minutes. Accroche du fil et commencement de la topo comme je peux car j'ai du mal à lire le compas et l'ordi à cause de la turbidité "Bijonnesque" !

    Système Martinet / Font VincentBijonnesque la visi !!!.

     

       Je déroulerai au total 50m et arriverai à faire surface dans un petit boyau argileux. L'eau redevenue limpide m'aide bien pour trouver mon chemin et relever les paramètres. Je trouve plusieurs passages actifs mais trop petits pour y pénétrer. Ceci se passe dans la zone des -2 , -3m. Du coup j'ai du temps devant moi. Je furette et trouve un passage avalant tout goujonné. Je pose une bouteille et m'engage après avoir amarré le fil sur un cailloux. Je ne parcourrais que 2m car la suite est trop petite. Il me semble que ce doit être le conduit menant vers Font Vincent. Le courant aspirant est bien présent. Dépité, je me retourne et prépare le retour en rangeant le fil fraîchement coupé.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Dessous / Dessus.

     

    Système Martinet / Font VincentBoyau exondé argileux.

     

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Tout petit départ actif au sol.

     

     Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Départ étroit en hauteur/ "Départ" de la boucle, "tourner manège".

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Départ probable vers Font Vincent.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     ça passe pas!! même sans une bouteille. Snifff.

     

    Système Martinet / Font Vincent

     Fin "provisoire" du fil.

     

       Mon équipement ne me plaisant guère car passant sous une lame. Je recherche donc un point d'attache. Et là, surprise! Une galerie sur ma droite qui se trouvait dans mon dos. 2.5m par 1.5m ! mais mon pauvre t'es une véritable buse me dis-je! Je repars chercher mon fil coupé, je le rattache à mon dévidoir et banzaii. Après 18m, la "lose" resurgit, je retombe sur mes pas en arrivant par le plafond.

       Une boucle vous dis-je, une boucle! Bon, la topo est levée, la visi est assez basse, je décide de rentrer avec un sentiment d'inachevé et une frustration d'avoir manqué quelque chose dans la partie où Yannick a tiré du fil. Pas grave, je suis malgré tout contant pour lui et un peu déçu pour Fred qui n'aura vu qu'une petite partie.

    Système Martinet / Font Vincent

     Galerie ratée.

     

    Système Martinet / Font Vincent

    Tourner manège le final !!

     

       Je retrouve mes compères bien rangés en rang d'oignons au dessus de moi. Ils sont grand seigneurs et me sortent mon matos jusque dans la grande galerie. Le leur est déjà au S1. Nous sortons tranquillement en faisant les cons. Oui les cons dans le conduit de sortie. Moi, je rentre lampes éteintes pour m'entrainer, mais je me fait rattraper, secouer et dépouiller de mes palmes par les deux zouaves qui se sont déjà amusés entre eux. Bref, que du bonheur et de la déconnade entre potes.

       Dès la sortie, nous sommes "assaillis" par les photographes et la presse people ;-)  Nous expliquons nos découvertes et surtout je les mets tout de suite au parfum. La topo n'est pas complète ça fait chier! J'ai surement raté quelque chose, ça fait chier!  Il faut revenir finir le travail, pas grave.

       On me réponds sans hésitation, pas de soucis avec plaisir.

       Super !!

    Système Martinet / Font Vincent

     Thomas bouillonnant.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     Fred, allias "Mimi cracra, l'argile j'aime ça..." / Yannick, allias "Le trépaneur de visi".

     

     

    Voici le pseudo report surface que je propose. Il manque une partie et après mise au net, je suis sûr d'avoir fait une erreur sur l'azimut de ma première visée dans la touille Bijonnesque.

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    topo Tic et Tac / topo Thomas.

     

       Entre temps, André TARRISSE imminent hydrogéologue régional à la retraite et ami, nous a récupéré la cartographie émanent des essais sismographiques réalisés sur le système Font Vincent / Martinet. Voici ce relevé. Grand merci André.

     

    Système Martinet / Font Vincent

     

    # 28 Juillet 2017:  DELPECH Thomas, KUPIEC Christian.

       Suite à notre exploration précédente, il fallait absolument revenir afin de terminer le travail. Les missions sont les suivantes, finir la topo entre le puits et la première, vérifier les premières visées topo, aller revoir un départ repéré car j'ai le sentiment d'avoir rater quelque chose.

    Système Martinet / Font Vincent

     

       Nous nous retrouvons sous un soleil de plomb avec Krikri. Personne n'est disponible pour venir post siphon. Ce n'est pas grave, je vais me débrouiller tout seul. Je prépare simplement du matériel pour descendre et remonter mes bouteilles au niveau de la mise à l'eau. Pour se faire j'amène un étrier et un bloqueur. Le matériel prêt, je me mets à l'eau et m'équipe. Un 4l pour le S1 et 2 x 6l pour le siphon du Brexit. Je m'immerge et donne un temps de 2h. En 3 minutes, je rallie la sortie du S1. Au passage, la visi n'est pas bonne. Je trouve au pied du "débarcadère" un bras télescopique de trépieds cassé. Tiens il a dut y avoir du monde récemment.

       Je pose ma 4l et direction l'amont. J'arrive à la galerie menant au siphon. Je range le matériel fragile dans mes palmes et mets en place mes 6l pour ce passage. Il me faudra bien 5 minutes pour arriver au dessus du plan d'eau. J'installe mon étrier après un pont rocheux et laisse glisser les bouteilles dans l'eau. A mon tour de descendre. l'eau est fraiche après ces efforts! Je me prépare et pars.

       La tactique que j'ai mis en place est la suivante. Avec mon spool, je complète la topographie manquante, ensuite je file contrôler mes 3 premières visées et pour finir je vais vérifier un départ "louche". En moins de 1.5 minutes, je suis en bas du puits. J'attache mon fil et commence la topo. 3 minutes plus tard, j'ai fini cette partie de la mission. Je reprends le cap de la suite et me rends compte de mon erreur. J'ai marqué cap 280° alors qu'il est de 0°. Le résultat n'est pas du tout le même sur un report topographique. par acquis de conscience je vérifie les 2 suivantes et tout est ok. Au passage je profite de cette partie avec une très bonne visibilité. Je suis rassuré, je n'ai rien laissé dans cette zone. Deuxième partie de la mission effectuée en moins de 15 minutes. Il me reste à allez voir le départ entrevu.

       Dès que j'arrive dans la zone finale, l'eau devient jaunâtre comme du thé et elle est plus chaude. Ceci n'était pas le cas il y a 12 jours. Les deux eaux sont bien séparées, c'est un signe qui m'aidera à trouver le cheminement de l'actif. Comme j'ai le temps, je décide de sortir dans le petit boyau argileux afin de l'explorer. Je pose l'ensemble de mon matériel et me hisse sur une corniche. Après quelques mètres le passage n'est plus possible. Par contre, j'entends un son de cascade ou de chute d'eau. Je n'arrive tout fois pas à définir précisément la direction de ce son. Je me ré-équipe et vais voir le départ souhaité. Par contre mes roulades boueuses ont considérablement dégradées la visibilité. Je parcours une dizaine de mètres et retrouve l'eau claire au niveau du passage à vérifier. Je m'engage sans fil dans un rétrécissement entre des blocs et après 6m j'arrive dans du gros avec cette eau jaune. Demi-tour illico presto car la visi se dégrade et je n'ai pas mon lien filaire fétiche avec moi.

       Je fais le point sur mes consommations car j'ai une idée derrière la tête! Je finis la boucle en économisant l'air au maximum. je repars chercher mon fil et mon spool jusqu'à -19m. Revérification. Ça va le faire mon petit. Je remonte, me connecte au fil principal et commence l'explo et la topo. Après 25m de très belle galerie, je sors le siphon dans du gros. Le son bien plus présent de la cascade m'accueille. J'amarre mon fil et le coupe. Dépose du bardas et en avant en prenant les visées. Après une petite escalade, j'arrive dans une salle d'effondrement avec de la roche déchiquetée par la chimie de l'eau venant d'une cheminée. Le décor n'est que picots et lames de rasoirs. L'appel de la cascade m'envoûte. Mais j'ai le choix entre deux galeries. La grosse descendante et menant à un siphon, ou une diaclase remontante fossile étroite et bondée d'argile. Je vais au plus évident et me dirige vers l'eau après un passage entre parois et blocs au sol. L'eau est jaune, bon signe! Je vois de beaux galets roulés au sol sous l'eau. Pas d'argile, que de l'actif avec de traces d'écoulement dans le sable. pas de doute, c'est là. Je pense que le passage va être très court et pas du tout profond car j'entends l'eau coulée.

       Je retournes donc chercher mon masque pensant qu'en apnée, je devrait pouvoir passer. Avant de redescendre vers l'eau, je pose mon masque et vais voir la galerie remontante. Arrivé en haut, il faut négocier une sévère étroiture en marche arrière en se laissant descendre. Le son vient de là, mais sous moi et malheureusement, il m'est impossible de passer dans la fissure plongeante sous mes pieds. Je repars de cet diverticule qui me coûtera deux bonnes déchirures sur ma sur-combinaison. la topo suit et je commence à manquer de place sur mon ardoise. Je mets enfin le museau sous l'eau. Mais en apnée, je ne vais pas tenter car il faut passer dans des blocs et je ne vois pas de miroir de surface.

       Sans penser au temps qui s'écoule, je décide d'aller chercher mon harnais, une bouteille et mon reste de fil. j'en ai marre de faire des allers retours car mon genou me fait rudement souffrir suite à une rotation involontaire sous charge. J'attache le fil et glisse sous l'eau. après 5m, je n'ai plus de fil, mais je vois la sortie entre les blocs ou sur ma gauche entre parois et blocs. je choisi cette dernière option et laisse mon spool attaché au sol. Après 3 mètres, je sors dans un conduit confortable plutôt vertical. Encore une bifurcation, mais ce coup-ci je vais à gauche car ça "ronfle" dur. Après 10m d'étroiture, je parviens à l'actif et à la chute d'eau. Sur ma droite l'arrivée d'eau et sur ma gauche à 2m l'avaloir caillouteux qui englouti les flots et provoque ce grondement que je perçois depuis près de 45 minutes.

       L'avaloir est trop petit et bien trop encombré pour y pénétrer, dans l'arrivée je parviens à rentrer tout mon corps. Par contre, mes pieds ne passent plus et la section ressemble étrangement à celle de l'avaloir du S2. Je ramasse un petit caillou souvenir et me dirige vers l'autre galerie. Celle-ci est en mini canyon serpentant avec pas mal de dépôts d'argile. Après quelques mètres le passage n'est plus assuré.

       Bilan plutôt positif pour moi et surtout topo intégrale relevée. Je me rééquipe, récupère mon spool une fois le fil attaché et je rentre à la maison. Mais le chemin est long et la sortie, puis le portage suivant le siphon me font déjà peine.

       Avec l'aide mon étrier, je remonte finalement très facilement le matériel et le portage se fera au ralenti car j'ai très mal au genou. De retour au S1, je sais que je suis très en retard et je le traverse très rapidement. A la sortie, Krirki est bien content de me voir car j'ai 1h06min de retard. Heu comment dire, désolé mais c'était pour la bonne cause. Débriefing, puis nous rangeons et allons voir à font Vincent si l'eau est aussi jaunâtre.

      Et bien pas du tout, l'eau est comme à son habitude transparente. Pour finir tranquillement la soirée, Christian m'invite très amicalement à manger dans la guinguette au bord du lac vert. Bien entendu, nous referons le monde et le match de la journée.

     

       Malheureusement, je n'avais pas pris ma caméra donc je n'ai pas d'image de cette première. Par contre, j'ai la topo dont voici le report. A priori, il y a une distorsion d'échelle avec la topo de Joël. Mais l'essentiel est là, je suis bien arrêté sous l'avaloir du S2. Au final cette journée aura donnée 33m de siphon en plus et 98m de première au total. Cette nouvelle branche développe au total 229.4m et la partie British 80.4m.

       Le réseau connu passe de 525m à 805 mètres. Belles découverte pour ce petit réseau. Maintenant, il reste à travailler de nouveau au niveau de la grosse trémie et surtout continuer la désobstruction de Font Vincent.

    Système Martinet / Font Vincent

     

    Mais non, elle est pas trop déchirée la combi ;-)

     

    Voici le report topo surface, avec quelques problèmes de croisement de galerie au niveau du S2. Nous referons donc la topographie depuis l'entrée pour avoir une synthèse correcte.

     

     

     

       A l'heure ou je termines ces lignes, j'ai eu l'information par Jean-Luc, qu'il s'agissait bien deux deux plongeurs Anglais, Thomas BAUM et Nick HARGREAVES. Nos explorations ce sont "télescopées". Mais bon il serait de bon ton de prendre contacte avec les équipes locales qui travaillent sur les réseaux et produisent des résultats exploitables. Je reste à leur disposition pour toutes informations éventuelles.

      Dernier conseil à leur prodiguer, faire très attention avec la trémie terminale, car j'ai eu l'information que l'un d'entre eux est resté coincer sous celle-ci suite à une chute de blocs.

     

       Pour nous la suite se fera par Font Vincent pour le moment.

     

     # 03 Septembre 2017:  BIJON Yannick, DELPECH Thomas, FAURIE Frédéric, SOULAYRES Jean-Luc.

        De retour sur le front de Font Vincent.

       Nous sommes prêts pour une nouvelle journée de désobstruction. L'eau est cristalline à notre arrivée. Par contre, le débit de la source est très réduit ce qui ne présage rien de bon pour nous au niveau de la visibilité lors des travaux. Le pompage est coupé à 10h30 par un agent de la SAUR.

    Système Martinet / Font Vincent

     

     

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Crédit photo de cette journée, FAURIE Frédéric.

       Le matériel est en place et la première composée de Yannick et Jean-Luc prend place dans la vasque. a tour de rôle, ils enchaineront les rotation et les sceaux. Pendant ce temps avec Fred, nous transbordons les sceaux et les gravas. Mais plutôt que de faire un tas comme lors de la campagne précédente, Monsieur CAMBON a préparé son tracteur et sa benne. Nous ne vidons même pas les brouettes, elles prennent directement place sur l'engin et sont acheminées sur le site de déchargement.

    Système Martinet / Font Vincent

     

       L'angélus sonne la pose déjeuner et la fin de l'excavation pour nos deux scaphandriers. Comme prévu après le passage du trépaneur de visi, celle-ci est Bijonnesque ;-).

    Système Martinet / Font Vincent

       La pose  se déroule au mieux sous le soleil. Il faut dire que cela pourrait être bien pire. Yannick nous fait tester ces talents de pizzaiolo et Monsieur CAMBON nous offre un très bon Cahors de la maison Paillasse.

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       Suite à ces victuailles, nous prenons le café et un petit gâteau chocolat courgette aimablement offerts par les CAMBON.

    Système Martinet / Font Vincent

     

       Le chantier repart avec l'équipe de choc DELPECH/FAURIE. Nous passons la seconde malgré une visi zéro. Nous allons tellement vite que le tracteur n'arrive plus à suivre la cadence. Après deux rotations, je dégage un morceau de bloc. Nous mettons en place un palan avec renvois, mais rien n'y fera. Il est trop gros, ou il s'agit de la roche mère. Sous ce bloc s'ouvre une diaclase large de 40cm qui avalera pas mal de cailloux. Malgré cela, nous arriverons à passer sous les 2m de profondeurs. Malgré plusieurs vidange du bassin depuis le déversoir, nous n'arriverons pas à "appeler" l'eau sale, puis l'eau propre.

       Nous stoppons nos travaux à 16h30 car la SAUR doit remettre les pompes en route. L'agent fera un peu la tête en voyant la turbidité de la vasque et de la zone de sortie. mais bon, il parrait que l'argile c'est bon pour la santé!

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       Après fermeture du bunker et un changement d'habit de lumière! Nous allons voir le résultat de la journée. Nous aurons déblayés 1M3 de cailloux et de blocs. Le bilan est moins reluisant qu'au première coup, mais cette fois tout c'est fait en plongée et la granulométrie est bien plus petite. Mais le résultat et tout de même satisfaisant. Ce sera ça de moins pour le prochain épisode et nous attendons avec impatience une très forte crue qui nous pensons nous sera très utile.

    Système Martinet / Font VincentSystème Martinet / Font Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       Merci encore à mes camarades pour cette journée ainsi qu'à la famille CHAMBON pour leur aide et leur fort intéressement pour leur source. A bientôt pour de nouvelles aventures.